Inspirée par le collage surréaliste, le détournement situationniste, la violence du punk (dont elle est une figure avec son groupe Club Moral depuis 1981), son œuvre encore méconnue en France fera l’objet à Rennes d’une vaste installation rétrospective spécifiquement conçue par l’artiste, autour de la figure tutélaire du Marquis de Sade, inspirateur radical de relations entre sexualité, mécanique et pouvoir, répression et libération et intitulée Ne jamais banaliser Sade (2016).



Incorporated!
Ne jamais banaliser Sade


from 01 Oct 2016 to 11 Dec 2016
in FRAC Bretagne, Rennes, France.